01-CRU

 

Le principe fondateur du projet réside dans le désir de favoriser les relations potentielles entre les habitants de l’immeuble et d’encourager rencontre et cohésion entre les générations, tout en assurant l’intimité de chacun dans une résidence collective.

Le volume de la résidence suit les principes de la ZAC à travers l’alignement de la façade sur la rue principale, soulignant l’ambition urbaine de ce nouveau secteur de Canohès, et la présence d’une cour protégée, établissant une relation subtile entre les espaces ouverts, minéraux et végétalisés. L’emplacement de la future Mairie et de la place publique de la ZAC, dans les îlots adjacents à celui de la résidence, est souligné par l’épaississement de l’angle sud du bâtiment.

Le projet recherche une équilibre constant entre l’esprit convivial d’un petit immeuble collectif à taille humaine et la volonté d’offrir les qualités d’un logement « individuel » à chaque habitant. Nous proposons une grande variété d’ambiances intérieures et extérieures ainsi qu’une transition progressive entre les zones collectives (les espaces de convivialité comme le local commun résidentiel, le jardin potager, la placette) et les territoires domestiques quotidiens.

05-CRU

A l’intérieur de l’ilôt, l’édifice « se plie » à hauteur du local commun résidentiel : située en position stratégique, au centre de l’immeuble, cette salle « transparente » et traversante constitue le véritable coeur du batiment. Elle est aisement identifiable de l’extérieur comme de l’intérieur de l’ilot et réalise le passage entre les deux, conduisant à l’ouest vers une placette dans la cour. Vraie extension extérieure de la salle commune, ce lieu collectif protégé est traité selon une échelle intime et domestique. La morphologie du bâtiment permet d’abriter 28 logements, tous traversants, d’en optimiser la ventilation et l’éclairage naturels, tout en limitant le nombre de noyaux de desserte verticale. L’articulation de solutions architecturales simples et sobres permet ainsi une diversité d’espaces et de volumes. Au centre de la parcelle et en correspondance avec la salle commune, les parcours s’élargissent pour former une placette-jardin : un lieu traité comme une « pièce extérieure » à usages multiples.

02-CRU

03-CRU

La façade principale alterne loggias couvertes et volumes creux, donnant une identité propre à chaque appartement. Le jeu de volumes est souligné par l’utilisation d’une couleur, issue des palettes proposées, harmonisant le bâtiment avec les préconisations générales de la ZAC – le changement de couleur correspond à une logique de décrochés de volumes – et rappelant la bichromie typique du centre-ville de Canohès.

 

06-CRU

 

Les variations volumétriques permettent une lecture articulée du front sur rue et servent d’intermédiaire entre la taille de la résidence collective et la présence de chaque unité de vie.
La présence d’un même dispositif de brise soleil coulissant décliné comme fermeture des fenêtres et des loggias, confère une unité à l’ensemble.
La trame des appartements garantit la présence de larges ouvertures en façade et une relation directe entre le séjour (côté est) et la cuisine (côté ouest), garantissant une ventilation naturelle bienvenue. A partir des portes d’entrée il est donc possible de profiter alternativement des panoramas depuis les fenêtres à l’est et à l’ouest, tout en parcourant du regard un grand espace d’une vue à l’autre en diagonale du logement. La cuisine peut être ouverte ou fermée sur le séjour tout en conservant la même accessibilité aux personnes à mobilité réduite.
Toutes les pièces sont correctement dimensionnées et éclairées naturellement ; la plupart des salles de bain disposent aussi de lumière et de ventilation naturelles. Les dégagements sont limités à la surface minimum, tout en permettant une distinction claire entre les zones jour et nuit. L’entrée est clairement identifiée comme une véritable petite pièce, servant d’espace tampon en protection de l’intérieur du logement.

 

04-CRU

 

Tous les appartements disposent d’amples loggias, protégées par de brises-soleil coulissants, qui deviendront des vrais prolongements extérieurs de l’espace privé. Ces prolongements peuvent être lus comme une réécriture contemporaine des éléments du langage architectural et des modes de vie méditerranéens, encourageant à « habiter à l’extérieur ». Les appartements de plain-pieds disposent d’une double entrée (coté rue et coté cour) et des jardins privatifs qui leur confèrent des qualités propres du logement individuel. Une attention toute particulière a été portée à la distribution des logements pour répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées : la cuisine est toujours localisée en continuité avec l’entrée pour permettre de déposer aisément les courses, les chemins entre chambres et salles de bain ont été minimisés et adaptés à la mise en place de parcours guidés par LED, les salles de bains permettent une utilisation toujours confortable, par leur dimensionnement et l’organisation des équipements sanitaires, notamment par les personnes dépendantes.

 

07-CRU